Les photos parlent: les glaciers des Pyrénées fondent à vue d’oeil

Classé dans : Actualités | 0

Toulouse – Les glaciers des Pyrénées s’amenuisent à un rythme accéléré en raison du réchauffement climatique, une évolution que le Muséum d’Histoire naturelle de Toulouse permet de constater en juxtaposant des clichés du massif montagneux au début du XXe siècle et des photos d’aujourd’hui.

Depuis 1850, les glaciers pyrénéens ont perdu 80% de leur surface, et en un siècle, 65% d’entre eux ont disparu, indiquent les études publiées par l’Observatoire pyrénéen du changement climatique ou l’Agence régionale pour l’environnement (Arpe).

Actuellement, affirme le président de l’association Moraine, Pierre René, ils régressent très vite, et plus ils sont petits, plus ils sont vulnérables.

L’exposition du Muséum, Sur les traces dEugène Trutat (du 4 octobre au 31 décembre), présente ce phénomène grâce à des clichés pris par ce scientifique touche-à-tout, qui a accumulé une collection de photographies des paysages pyrénéens à la fin du XIXe.

A leur côté figurent des photos prises récemment, qui montrent sans ambiguïté le recul des glaciers.

Le glacier des Gourds Blancs, près de Luchon (Haute-Garonne), a disparu entre 1881 et aujourd’hui, fait remarquer sur les clichés le chef de projet de l’exposition, Stéphane Mountels. Là où apparaissait de la glace dans le massif d’Aneto en 1875, la roche est maintenant visible.

Lire l’article en entier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *